« Je suis perdu quand on me parle des métiers du numérique tellement ils me paraissent nombreux… Pouvez-vous m’expliquer les principales catégories des métiers du numérique ? »

Il n’y a aucune définition universellement admise du domaine du numérique et un grand nombre d’analystes s’accordent à dire que sa définition est complexe. Selon que l’on s’intéresse aux secteurs ou aux métiers, les périmètres retenus par les acteurs du champ seront différents et souvent incomplets. Tous les métiers du numérique ne sont pas rassemblés dans un même secteur et tous les métiers du secteur des TIC (technologies de l’information et de la communication) ne relèvent pas du numérique.

Dans le cadre d’une étude exploratoire pour quantifier et caractériser les métiers du numérique, nous avons identifié 23 métiers.

10 métiers « cœur du numérique » :

  • Cadres chargés d’études économiques, financières, commerciales (dont data scientist)
  • Chefs de projets informatiques, responsables informatiques
  • Employés et opérateurs d’exploitation en informatique
  • Ingénieurs et cadres d’administration, maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique
  • Ingénieurs et cadres d’étude, recherche et développement en informatique
  • Ingénieurs et cadres spécialistes des télécommunications
  • Techniciens d’étude et de développement en informatique
  • Techniciens de production, d’exploitation en informatique (dont développeur big data)
  • Techniciens d’installation, de maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique (dont architecte Cloud, data manager)
  • Techniciens des télécommunications et de l’informatique des réseaux

 

13 métiers « périphériques » :

  • Agents de maîtrise en maintenance, installation en électricité, électromécanique et électronique
  • Assistants de la publicité, des relations publiques (indépendants ou salariés, dont community manager)
  • Câbleurs qualifiés, bobiniers qualifiés
  • Concepteurs et assistants techniques des arts graphiques, de la mode et de la décoration (indépendants ou salariés)
  • Ingénieurs conseils libéraux en études techniques
  • Ingénieurs et cadres d’étude, recherche et développement en électricité, électronique
  • Ingénieurs et cadres de fabrication en matériel électrique, électronique
  • Ingénieurs et cadres technico-commerciaux en informatique et télécommunications
  • Ingénieurs et cadres technico-commerciaux en matériel électrique ou électronique professionnel
  • Ouvriers des travaux publics en installations électriques et de télécommunication
  • Ouvriers non qualifiés de l’électricité et de l’électronique
  • Techniciens commerciaux et technico-commerciaux, représentants en informatique
  • Techniciens de recherche-développement et des méthodes de fabrication en électricité, électromécanique et électronique

 

Deux métiers en région sont en tension sur le marché du travail depuis plus de 10 ans (c’est-à-dire que les entreprises ont du mal à recruter) :

Cécile RÉVEILLE

Chargée d’études
Observatoire régional des métiers

Fermer le menu

Connectez-vous pour vous inscrire à l'événement​

Créer votre compte pour vous inscrire à l'événement​

 

Nouveau à la cité des métiers ? 

Connexion à votre compte

Créez votre compte

 

Nouveau à la cité des métiers ?