En tant que directeur d’une start-up numérique, j’ai du mal à attirer les développeur.euse.s informatiques qui sont « aspirés » par les grandes entreprises ? Qu’est-ce qu’Aix-Marseille French Tech propose pour aider les start-up qui ont du mal à recruter ?

On va d’abord essayer de mettre en réseau et de fédérer des gens qui font déjà des choses sur ces sujets pour leur donner plus de visibilité et de lisibilité pour les start-up, comme par exemple avec Simplon ou la nouvelle école numérique de l’EMD. Nous cartographions les acteurs du territoire pour voir ce que nous pourrions mettre en place en partenariat. Nous ferons un focus sur les femmes «in  tech.». Il y a déjà énormément de choses. Il faut essayer de faire que l’offre et la demande se rencontrent. Nous mettons en place au mois de novembre ce que l’on appelle pour le moment un « afterwork » dédié aux start-up sur la thématique du financement, pour démystifier ses rouages et pour que les start-up se rencontrent et échangent entre pairs sur des enjeux communs. C’est l’occasion de se réunir de façon informelle pour partager bonnes pratiques et solutions.

Valérie SEGRETAIN

Vice-Présidente
Aix-Marseille French Tech

*propos recueillis à partir du Livre Blanc « Emploi IT & digital Transition numérique » de la Maison de l’Emploi de Marseille

Fermer le menu

Connectez-vous pour vous inscrire à l'événement​

Créer votre compte pour vous inscrire à l'événement​

 

Nouveau à la cité des métiers ? 

Connexion à votre compte

Créez votre compte

 

Nouveau à la cité des métiers ?