L’ invitée du mois de novembre 2020 : Laurence CABALLERO-ARSAUT

Adjointe chef d’agence SUD Sourcing d’Enedis

L’Industrie est un secteur qui rencontre de nombreuses difficultés de recrutement. Que font les industries pour inciter les Français.e.s à s’orienter vers ce secteur ? Réponse avec Laurence CABALLERO-ARSAUT, adjointe chef d’agence SUD Sourcing d’Enedis.

L’industrie est un secteur avec de nombreux métiers en tension, est-ce aussi le cas pour la filière de l’électricité ?

Le secteur de l’énergie et de l’électricité est en plein boom avec les efforts de transition écologique demandés par le gouvernement.

Enedis est le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité français. Nous sommes en charge de la gestion de l’aménagement du territoire du réseau distribution d’électricité et sommes au cœur de la transition énergétique avec le développement des énergies renouvelables, du photovoltaïque, des parcs éoliens ainsi que le déploiement du compteur Linky. Nous assurons le développement du réseau sur le territoire français pour délivrer à toutes et tous la même qualité de service. Nous sommes également sur un plan de développement d’installation de bornes de recharge pour le déploiement des véhicules électriques.

L’ensemble de ces activités nous permet donc de générer de l’emploi. Chaque année nous accueillons environ 2 000 nouveaux.elles collaborateur.rice.s en CDI, CDD et alternance.

Quelles difficultés rencontrez-vous dans vos recrutements ?

Nous avons quelques difficultés pour recruter sur nos métiers cœur essentiellement sur le niveau Bac pro MELEC (Métiers de l’Électricité et de ses Environnements Connectés)

Sur quels métiers recrutez-vous le plus ?

Nous recherchons principalement des technicien.ne.s d’intervention de niveau BAC et BAC Pro MELEC, BTS électrotechnique, BTS assistant.e ingénieur électricité mais également de plus en plus d’ingénieur.e.s, notamment sur les métiers SI (Système d’Information) et cyber sécurité BAC +5

La société Enedis a-t-elle mit des mesures en place pour attirer les jeunes vers le secteur de l’industrie (apprentissage, alternance, aide à la mobilité…) ?

Chaque année Enedis recrute près de 1300 alternant.e.s pour une période de deux ans. Les alternant.e.s  sont considéré.e.s comme des salarié.e.s à part entière au sein d’Enedis, sont accompagné.e.s tout au long de leur formation par un.e tuteur.rice, et suivent un plan de formation pour monter en compétence.

Ils bénéficient effectivement d’une aide à la mobilité avec la prise en charge à 100% des frais de transports en commun, ainsi que d’une prise en charge d’une partie de leur loyer. Chaque année, Enedis se trouve sur le podium du label « HappyTrainees » qui récompense les entreprises les plus accueillantes et formatrices pour les alternant.e.s et stagiaires.

Le monde de l’industrie est encore trop perçu comme étant un secteur masculin (seulement 27% de femmes), que fait Enedis pour convaincre les femmes à s’orienter vers ce secteur de métiers et pour favoriser la mixité professionnelle au sein de son équipe ?

Nos équipes RH et sourcing organisent des rencontres dans les écoles pour expliquer aux étudiantes que les métiers sont accessibles aux femmes. Nous organisions également des informations collectives pour le public féminin avec notre partenaire Pôle emploi et d’autres partenaires qui mènent des actions spécifiques auprès de ce public.