Le secteur des industries m’intéresse, mais n’étant pas véhiculée, il est difficile pour moi de me rendre dans une zone industrielle. Quels sont les aides et outils mis à disposition des habitant.e.s pour faciliter la mobilité dans la région ?

Vous refusez certains postes car c’est beaucoup trop compliqué pour vous y rendre ? Vous renoncez à certaines formations par défaut de moyens de transport ? Pour répondre à vos différentes questions et pour vous aider à lever vos freins à l’emploi dus au transport (connaissance des différentes solutions, info sur les aides financières possibles…), des Conseillères Mobilité de la Maison de l’emploi de Marseille vous accueillent dans certains arrondissement de Marseille (3e, 15e , et 16e) et vous accompagnent dans vos démarches : diagnostics, information sur les aides et tarifs aidés… Par ailleurs, la Maison de l’emploi de Marseille propose l’accès à la Centrale Mobilité pour les demandeur.euse.s d’emploi et les personnes en parcours d’insertion : il s’agit d’un dispositif d’accompagnement sur préconisation de vos accompagnateurs à l’emploi (Pôle emploi, Mission locale, PLIE, DAIE, etc…).

 

Concernant les aides à la mobilité, sachez qu’une nouvelle aide pour financer les déplacements domicile-travail est entrée en vigueur le 11 mai 2020. Concrètement, cette aide se traduit par le versement facultatif d’une indemnité aux salarié.e.s et aux agent.e.s de la fonction publique d’État permettant la prise en charge, totale ou partielle, par l’employeur des frais de trajet domicile travail pour les collaborateur.rice.s utilisant des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle. Le forfait mobilité durable pourra être versé directement sur le bulletin de salaire, ou financé via un système particulier appelé le « titre-mobilité ». Son montant sera cumulable avec le remboursement des frais d’abonnement pour les transports en commun déjà en place depuis plusieurs années, la somme des deux aides ne pouvant dépasser 400 euros par an.

 

Plusieurs modes de transport sont éligibles à la prime mobilité durable : le vélo (VAE ou classique), le covoiturage (passager ou conducteur), les transports en commun (au-delà des 50% règlementaires), la location de moyens de transport électriques (vélo ou trottinettes…), l’autopartage (Citiz, Totem…).

 

Si vous aimez le vélo, le gouvernement a pris des mesures en 3 coups de pouce afin d’encourager la pratique du vélo suite au déconfinement avec le site www.coupdepoucevelo.fr

Coup de Pouce réparation : Prise en charge jusqu’à 50€ pour la remise en état d’un vélo au sein du réseau des réparateurs référencés sur la plateforme.

Coup de Pouce remise en selle : Offre la prise en charge d’une séance d’un accompagnement à l’usage du vélo (prise en main, circulation en ville, itinéraire adapté, etc.) au sein du réseau des vélo-écoles référencées.

Coup de Pouce stationnement temporaire : Offre la prise en charge de 60% des coûts d’installation de places de stationnement temporaire vélo pour les collectivités, les pôles d’échanges multimodaux, les établissements d’enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes.

 

Par ailleurs, depuis le 5 octobre 2020,  la Métropole et la Régie des transports (RDT 13) propose un nouveau service public métropolitain de location longue durée de vélos électriques : www.leveloplus.com.  2000 vélos électriques sont en circulation et disponibles à la location longue durée, avec des abonnements compris entre 20 et 39 euros par mois et éligibles à la prise en charge de 50% de l’employeur.

10 boutiques mobiles des équipes levélo+ seront déployées pour distribuer et reprendre vos vélos, sur le territoire, dans les villes de Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, La Ciotat, Martigues, Istres, Vitrolles, Miramas, Salon de Provence et Pertuis

Virginie LECONTE

Chargée de Mission RSE/Mobilité
Maison de l’emploi de Marseille