Ces métiers insoupçonnés du e-commerce

En vogue, le secteur du e-commerce nécessite désormais des compétences variées et voit se développer de nouveaux métiers. Mais lesquels ?

Contexte sanitaire oblige, la vente en ligne a connu une très forte croissance de 8,5% depuis le début de l’année 2020. Côté acheteur.euse.s, les habitudes de consommation évoluent et s’adaptent pour se tourner vers la vente en ligne, le click and collect ou encore la livraison à domicile. En France, on compte désormais 1,5 million de cyberacheteur.euse.s supplémentaires en une année pour un total de 42 millions selon une étude de l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie. Côté commerces donc, la vente en ligne devient un indispensable pour survivre à la crise actuelle. De nouveaux challenges pour ce secteur et ces métiers.

L’UX/UI Designer aux fondements du e-commerce

Véritable vitrine du e-commerce, le site internet est le premier et parfois unique contact de l’acheteur.euse avec l’enseigne. Outil à la fois de communication et de vente, il est nécessaire que le.la consommateur.rice puisse naviguer facilement et très rapidement sur le site, la fidélisation client en dépend.

L’UX Designer s’assure du bon fonctionnement d’un site internet et veille à son optimisation dans une logique d’e-merchandising. L’objectif, faciliter le parcours client avec un produit simple d’utilisation, intuitif, fiable, et adapté  à ses attentes. Quand l’UI Designer, lui,  va davantage se pencher sur l’aspect visuel du site web qui se doit d’être en concordance avec la marque représentée. Tous deux veillent donc à fidéliser le.la consommateur.rice pour une expérience client.e réussie.

Créativité et travail en équipe sont les maîtres mots pour ces métiers complémentaires et inter-dépendants. Outre des connaissances en logiciels de création et en langage web, l’UX /UI designer doit être doté d’une certaine appétence pour le design, le graphisme et s’intéresser à la culture web. Compétences que vous pouvez développer au sein du Master Management du digital et du UX Design proposé par le campus de l’ESDAC (Enseignement Supérieur spécialisé en Design, Arts Appliqués et Communication) d’Aix-en-Provence.

Test
Source : Pexels

L’expérience client au centre des préoccupations du data analyst

La data, ou la donnée, se retrouve désormais au cœur de chacune de nos actions en ligne. Prenez les publicités, celles-ci sont désormais de plus en plus ciblées pour répondre aux besoins directs du.de la consommateur.rice. Mais comment ? Site consultés, articles lus, « Likes » ou « J’aime » laissés sur les réseaux sociaux, toutes ces actions sont porteuses de sens pour qui saura les analyser.

Dans le cas du e-commerce, le rôle du data analyst va être de récupérer l’ensemble des données que nous laissons derrière nous lors de notre passage sur le site web. Parcours utilisateur, onglets, produit/services consultés, ou même encore nombre de visites du site web, tous ces éléments le data analyst va les analyser au profit de la stratégie marketing du e-commerce.

L’objectif : personnaliser ses services en ligne et se rapprocher au plus près des besoins de ses consommateur.rice.s, répondre et parfois même anticiper les attentes de ses client.e.s pour les fidéliser et attirer de nouveaux prospects. In fine, c’est toute l’expérience client qui s’en retrouve impactée. Véritable source d’information, la data et plus précisément le métier de data analyst devient alors un maillon essentiel du e-commerce.

Vous êtes organisé.e dans votre travail, le marketing vous passionne et le numérique est votre terrain de jeu ? Venez découvrir les enjeux du big data et vous formez grâce à la formation Data Science à Marseille proposée par Le Wagon

Femme Travaillant sur Un Ordinateur Portable
Source : Pexels

Du chatbot au personal shopper

La majorité des sites en ligne sont désormais équipés d’un chatbot, ce petit outil aux allures de messagerie instantanée qui vous permet de poser directement une question. Basé sur un système d’automatisation, le chatbot  mise sur l’Intelligence Artificielle (IA) pour des conseils et des réponses immédiates. Mais pour un secteur comme celui du textile et face à l’envie du.de la consommateur.rice d’un service toujours plus personnalisé, un simple message automatisé ne suffit plus.

C’est là que le Personal shopper entre en scène. L’humain se mélange à l’Intelligence Artificielle pour une réponse au plus proche des attentes et des envies du.de la consommateur.rice. Changer de garde-robe ? Trouver son style ? Le Personnal shopper va accompagner l’acheteur.euse d’un bout à l’autre de la démarche. Passionné.e de mode vestimentaire, il faut également apprécier le contact humain, savoir être à l’écoute du.de la client.e, décrypter et analyser ses besoins et ses attentes pour répondre au mieux à la demande. Un métier donc qui nécessite tant des qualités humaines que professionnelles.

Intéressé.e ? Plusieurs lycées professionnels de Provence-Alpes-Côte d’Azur tels que le lycée La Calade à Marseille, Vincent de Paul à Avignon ou encore Les Palmiers à Nice vous permettront de vous lancer dans un Bac pro Métiers de la Mode et de mettre un pied dans le secteur !

Femme Choisit Des Vêtements Dans Un Magasin
Source : Pexels