Comment rendre le transport de voyageurs plus écologique ?

L’enjeu écologique étant de plus en plus important, les sociétés de transports de voyageur.euse.s se doivent donc de proposer des solutions de mobilité alternatives et plus écologiques.

Marseille est non seulement la deuxième ville la plus embouteillée de France, elle est aussi la ville française la plus polluée. Même si la Cité Phocéenne possède deux lignes de métros et trois de tramways, celles-ci sont principalement situées dans l’hyper-centre de la ville. Laissant peu d’options pour les personnes vivant dans les quartiers périphériques.

Les entreprises de transports de voyageur.euse.s doivent donc proposer des solutions pour que les habitant.e.s. de Marseille et de la Métropole Aix-Marseille-Provence prennent le moins possible leur véhicule personnel.

Focus sur ces transports en commun moins polluants qui permettent de désengorger les routes.

Prenez le large

Se rendre d’un bout à l’autre de Marseille sans passer par la voie terrestre, c’est possible grâce à la navette maritime de la RTM ! Mise en place en 2012, cette navette maritime vous conduit du Vieux Port jusqu’à l’Estaque ou la Pointe Rouge, et de la Pointe Rouge aux Goudes. Initialement réservée à la période estivale, la navette propose un service continu, été comme hiver depuis septembre 2019. La traversé coûte 5€, sauf pour les abonné.e.s. de la RTM qui peuvent en bénéficier gratuitement.

Grâce à cette solution alternative, la RTM peut transporter plus de 120 passager.ère.s en 30 minutes, leur permettant d’éviter les axes routiers saturés. Ce transport a aussi l’avantage d’être plus écologique tout faisant profiter de l’air marin et de beaux paysages !

Passons à l’électrique

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a souhaité favoriser l’éco-mobilité. Avec la mise en place de deux lignes d’autocars interurbains 100% électriques en juillet 2019, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a été pionnière européenne de lignes d’autocars électriques sur une longue distance.

Désormais, 10 véhicules électriques, exploités par la société Transdev Sud, effectuent quotidiennement le trajet des lignes LER Toulon/Aix-en-Provence et Avignon/Aix-en-Provence. Bientôt, la ligne Nice/Sophia-Antipolis sera, elle aussi, équipée de cars électriques. Grâce à leur batterie de 374 kWh, ces cars électriques peuvent effectuer des trajets allant jusqu’à 250 kilomètres.

Cette action rentre dans le Plan Climat de la Région Sud, qui a pour volonté de développer davantage l’éco-mobilité sur notre territoire. « À plus court terme, nous voulons réduire de 25 % les gaz à effet de serre dans nos transports d’ici 2021 », avait déclaré Renaud Muselier, président de la Région Sud, lors de la présentation du premier car électrique interurbain de la région.

Prenons le tunnel !

Imaginez pouvoir faire le trajet Aix-Marseille en seulement 15 minutes. C’est le projet fou que s’est lancé l’équipe de Loop Aix-Marseille. Il consiste à construire un réseau maillé de tunnels souterrains, une « loop » (ou boucle), dans lequel circuleraient des véhicules électriques autonomes à haute vitesse pouvant transporter jusqu’à 25 personnes. Long d’environ 120 km, ce réseau desservira environ 20 stations de la Métropole Aix Marseille Provence, en passant par l’aéroport et les gares TGV.

La loop aura l’avantage d’être 100% électrique, et donc n’émettrait ni gaz à effet de serre ni polluant.  Cette solution de transport est aussi significativement bien plus rapide qu’une voiture individuelle, notamment sur le trajet Aix-Marseille qui est souvent embouteillé.

Même si ceci n’est pour le moment qu’un projet, il a déjà été présenté aux candidat.e.s des élections municipales. La phase suivante : la levée de fonds !

D’autres solutions de mobilité alternatives

Il existe bien d’autres solutions de mobilité urbaines et inter-urbaines plus écologiques : le co-voiturage, l’autopartage, le vélo, la trotinette…. Les solutions alternatives ne manquent pas !

Si vous souhaitez plus d’informations sur les différentes solutions de mobilité alternative disponibles à côté de chez vous, n’hésitez pas à consulter le site de la Maison de l’emploi de Marseille. Depuis 2010, celle-ci valorise les initiatives et bonnes pratiques de mobilité alternative sur le territoire marseillais. Elle propose également des diagnostics d’aide à la mobilité et un accompagnement individuel pour apprendre à ses déplacer sur son territoire sans avoir de voiture.